Les logiciels

Si vous utilisez Firefox, Thunderbird, The GIMP,.. . sachez que ces programmes existent sous Linux. Il s’agit même de leur OS natif ! Si vous utilisez Photoshop, Outlook, Moviemaker, Nero Burning Rom, certains peuvent tourner sous GNU/Linux mais ce n’est pas forcément très simple à mettre en place. Enfin, il existe presque toujours des logiciels équivalents voire même supérieurs.

Les jeux commerciaux

Ils sont rarement compatibles avec GNU/Linux bien que Cedega ou encore Wine permettent d’en faire fonctionner certains . Toutefois, les sorties d’une version de UT2004, Neverwinternight, Quake 3 et 4 pour GNU/Linux sont de bon augure pour la suite. . .

Les jeux libres

Il existe également de nombreux jeux Libres de très bonne qualité comme vous pourrez le voir au chapitre 9. Quelques images de la figure 1.2 sont là pour vous mettre l’eau à la bouche.


Votre matériel sera-t-il reconnu ?
Certains périphériques n’ont pas de drivers écrits pour GNU/Linux, du fait de certains constructeurs de matériel, qui n’en fournissent – pour des questions de coût – que pour le système d’exploitation Windows. Les développeur GNU/Linux sont donc obligés de créer eux-mêmes le driver pour leur système d’exploitation . Bien évidemment, moins une firme fournit de documentation
sur son matériel, plus la tâche est ardue et à la vue du nombre de matériels existants, vous pouvez imaginer l’ampleur du problème !
Néanmoins, ne vous inquiétez pas car l’absence d’un driver pour votre matériel sous GNU/Linux concerne principalement le matériel exotique ou très récent. Dans ce dernier cas, laissez juste le temps aux développeurs de réussir à écrire un driver . Apporter votre aide, en faisant des tests par exemple, ne
peut que faire accélérer le processus. Une fois que tous les constructeurs auront compris que GNU/Linux prend de plus en plus d’importance – et on y vient – peut-être aura-t-on une majorité de matériel « GNU/Linux compatible ». D’ici là, je ne peux que vous recommander, avant l’achat d’un nouveau matériel, de vérifier qu’il est « GNU/Linux compatible » et de favoriser les constructeurs fournissant des drivers pour GNU/Linux.
De plus, Ubuntu s’installe à partir d’un « LiveCD » appelé « Desktop CD ». Autrement dit, le CD-ROM charge en mémoire un système Ubuntu complet avant même de lancer l’installation. Ainsi, si vous avez réussi à lancer le système, c’est que les principaux composants de votre machine fonctionnent
avec GNU/Linux.

<b:if cond='data:post.labels'><b:loop values='data:post.labels' var='label'><a expr:href='data:label.url' rel='tag'><data:label.name/></a><b:if cond='data:label.isLast != &quot;true&quot;'>, </b:if></b:loop></b:if>

Tags:

No Comment to " Que faire de mes logiciels, mes jeux, mon matériel. . .? "